• Muriel, je vous sollicite pour une formation sur les fondamentaux du management… mes jeunes managers ne savent pas manager, peuvent améliorer leur posture… vous auriez une formation sur ce thème ?
  • Muriel, on aimerait déployer un programme sur la courtoisie dans notre institution ? Les gens ne s’entendent pas et vraiment ça devient pénible… vous pourriez nous accompagner ?
  • Muriel, on est en pleine conduite du changement, l’ambiance est abominable, vous pourriez faire quelque chose…

Alors oui, je peux faire quelque chose. Et la première chose que je fais, c’est réfléchir aux points communs entre ces 3 demandes. Alors pour cela, je liste les verbatims de mes 3 interlocuteurs :

  • Les collègues ne se disent pas bonjour… ils s’évitent le matin et à la machine à café
  • Pendant les réunions, la moitié des participants est sur son ordinateur, et ils ne prennent pas des notes… ils travaillent en fait ! D’ailleurs, le boss fait la même chose !
  • Quand le boss arrive le matin, il ne dit pas bonjour
  • Il ne propose pas une mission, il l’impose… et puis jamais il ne dit bravo, ou merci… !
  • C’est normal que le travail soit bien fait, on ne va quand même pas s’extasier parce que les collaborateurs font leur travail… ils sont payés pour ça, non ?

Et j’en passe. Alors voilà ce que je partage avec vous aujourd’hui. Les fondamentaux du management, ce sont peut-être des référentiels techniques, des théories, des modalités de définition des objectifs, vous savez le SMART… parfait.

Mais les fondamentaux du management ne seraient-ils pas aussi les fondements ou basiques de la qualité relationnelle ??? Ouh, le vilain pavé dans la petite marre ! Des basiques, je vais vous en proposer 4 !

Basique 1 : Bonjour. Pas la peine d’en faire plus, saluer, dire bonjour, avec un vrai regard, un geste. Selon les usages de la structure ou les préférences personnelles : geste de la main, poignée de main, bises peu importe. C’est le premier signe de reconnaissance adressé à l’ « autre ». Celui qui n’est pas moi, et avec qui je vais passer un moment ou la journée.

Basique 2 : S’il te plait. Bien sûr si je suis votre manager, je vais vous demander de faire quelque chose. Mais en quoi le s’il te plait pourrait nuire à la qualité du travail, à sa livraison, à ma posture de manager… C’est une ouverture de la discussion et non une marque de faiblesse. C’est aussi un signe de reconnaissance que l’autre peut être occupé. On va négocier alors le moment et les modalités d’exécution, ou la priorisation des taches.

Basique 3 : Merci. Bien sûr il est normal que chacun fasse sa part, mais dire merci c’est reconnaître cette part. C’est lui donner de l’existence, de l’utilité. Si je ne dis pas merci, ai-je vu le travail, l’engagement de mon collaborateur ? En tout cas, lui peut penser le contraire.

Basique 4 : Bravo. Voilà le dernier fondement ? Naturellement, chacun est sensé bien faire son travail. Il est payé dans ce but. Mais reconnaître la qualité du travail, focaliser sur les efforts, sur la réussite, c’est montrer à l’autre qu’on a vu, reconnu et apprécié ce travail. C’est lui donner envie de faire mieux, et lui donner l’information qu’il a bien fait.

Donc ma vision des fondamentaux du management vous l’aurez compris, ce sont en fait des basiques ou fondements de la qualité relationnelle. Il est d’ailleurs étonnant que les personnes qui formulent les demandes ci-dessus, sont ceux-là même qui ne répondent pas aux mails quand on a fait une proposition… ne disent pas merci quand on fait un geste commercial… mais ceci n’a sans doute rien à voir.

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *