Stage001La formation professionnelle va vivre une profonde réforme en janvier prochain. Le texte proposé et discuté le 13 décembre dernier sera voté en janvier 2014 pour une mise en application en janvier 2015. Quels en sont les principaux points et surtout les enjeux pour les indépendants que nous sommes, petits organismes de formation ? Finalement, peut être une opportunité à saisir face aux dinosaures de la place.  J’ai fait le choix des 3 points les plus impactant : l’obligation légale, le DIF, le CPF.

1. La contribution obligatoire des entreprises : le nouveau « 1 % formation » : quelles conséquences pour les indépendants que nous sommes ?

Les nouveautés : À partir de 2015, les entreprises de plus de 10 salariés ne verseront plus que 1 % de leur masse salariale pour le financement obligatoire de la formation professionnelle aux OPCA. Elle est actuellement de 1,6 % (ou 1,05 % pour les moins de 20 salariés). Mais les employeurs auront la possibilité de s’exonérer en partie de cette obligation en finançant uniquement, à hauteur de 0,2%, les CPF de ses salariés, si les 2 conditions suivantes sont remplies :
– en cas de signature d’un accord d’entreprise (ou de branche),
– en cas d’utilisation de ces fonds dans les 3 ans suivant la signature de cet accord.

Allons-nous perdre de l’activité ? Oui celle des entreprises qui finançaient de la formation « parce que c’était obligatoire »… 0.6 % du volume va baisser. Alors nous pouvons avoir cette crainte.

Qui sera le premier impacté ? Sans doute les gros organismes de formation rigides sur les prix.

Et si cette réforme devenait une opportunité commerciale pour nous ? Et oui, cette réforme est sans doute une opportunité pour nous les « pitis », « les indep’ ». En effet avec nos tarifs moindres, et notre flexibilité, à nous de faire de cette baisse de l’obligation légale une opportunité commerciale et d’établir avec les acheteurs qui voudront acheter plus pour moins cher, des modus operandi gagnants-gagnant.

2. Le compte personnel de formation (CPF) remplace le DIF.

Mis en place dès le 1er janvier 2015, le CPF a pour objectif la sécurisation des parcours professionnels tout au long de la vie. Il pourra être ouvert à tout salarié à partir de 16 ans jusqu’à son départ à la retraite. Il sera crédité de 20 heures par an les 6 premières années, puis de 10 heures par an les 3 suivantes, sans pouvoir excéder 150 heures. Ce nouveau compte permettra à son bénéficiaire d’accéder à des formations qualifiantes (voir point suivant).

Quel bénéfice pour nous les indépendants ? Alors là, pas grand-chose. En effet le CPF est réservé aux formations qualifiantes métiers (restaurateur, chaudronier…) point de développement personnel dans ce CPF, hors d’ici la PCM et autre PNL, prise de parole…

Tout au long de l’année 2014, le DIF sera toujours en vigueur. Sa substitution avec le CPF ne sera effective qu’au 1er janvier 2015.

Quelle opportunité pour nous ? En clair, si les salariés veulent se former et faire du développement personnel, c’est en 2014 ou jamais ! A condition que leurs employeurs acceptent de les laisser partir en formation… A nous de faire passer le message et les réseaux sociaux vont nous aider !!!

3. Les formations éligibles au CPF.

Les formations éligibles au CPF sont obligatoirement des formations qualifiantes correspondant à l’économie prévisible à court ou moyen terme. Elles doivent favoriser la sécurisation des parcours professionnels des salariés. Elles doivent systématiquement conduire à :

– une certification inscrite au répertoire national des certifications professionnelles(RNCP),
– un certificat de qualification professionnelle de branche (CQP) ou interbranche (CQPI), K
– une certification inscrite à l’inventaire mentionné au sixième alinéa de l’article L.335K du Code de l’éducation ;
– le socle de connaissances et compétences mentionné au point! 4.4 de l’ANI du 5 octobre 2009.

 Bilan de cette réforme pour nous les indépendants :

  • A court terme, 2014, pas d’impact sinon un impact favorable par les liquidations de DIF.
  • A moyen terme, 2015 et au-delà, à nous de réfléchir à notre offre commerciale, pour faire une offre sur mesure adapté aux nouvelles attentes des clients. Les plus motivés voudront poursuivre la formation de leurs collaborateurs avec moins de prises en charge.

Allez… bonne année à tous les indépendants que nous sommes. Nous sommes habités par une passion inébranlable, une créativité redoutable… et nous allons le montrer !

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *