Nous y voila, à cette Transbaie, une première pour Raymond et un retour pour nous. Une course toujours aussi géniale, un carton rouge et un beau moment.

Les retrouvailles et la maison de Blanche Neige. Ca fait longtemps que Raymond et Thierry n’ont pas couru ensemble… Chouette, alors cette idée. Même s’il nous manque deux acteurs à notre course : Sylvain pour cause de plâtre du poignet et Jean Pierre dont les genoux ont déclaré forfait. Départ, samedi après midi, route vers Cayeux sur mer. On récupère notre maison de Blanche Neige, un joli mobile home, tout beau tout neuf. Puis direction le dossard.

Récup’ du dossard. Nous entrons dans la course avec tous ces “gros” qui arrivent ! Bien sur, je me moque de tous ces affutés plus “maigues” les uns que les autres. Il est amusant de les entendre parler stratégie ou de refaire le monde des courses et toutes celles qui ont été le théâtre de leurs exploits personnels. Ca sent bon la course !!! Surtout que nous pensons à la coupette de champagne qui nous attend !!! Nous retirons notre dossard et nous nous entendons dire “il n’y a plus que des t-shirts XL !”. Nous étonnés, “ah bon, mais pourtant nous avons donné nos tailles lors de l’inscription”, “oui mais vous arrivez tard, et les coureurs avant vous ont voulu faire des échanges… alors il n’y a plus que des XL !”… La grogne s’empare de nous. Nous argumentons sur le thème (1) C’est pas la peine de demander les tailles si ensuite vous donnez n’importe quoi aux coureurs… au motif que eux veulent changer. Réponse obtenue : mais on ne sait pas ce qu’ils ont demandé… argument (2) alors il suffit d’ajouter une colonne “taille” à votre magnifique tableau Excel (XL !!!) et donner ce que les coureurs ont indiqué… réponse obtenue : “vous arrivez tard !” Je ne vois pas le rapport !!! Les dossards peuvent être retirés jusqu’à 22h00 et il est 18h30 ! Bref passons.

Mais voilà le carton rouge... Les t-shirts en question viennent du BANGLADESH. Nous aurions pu passer sous silence ce point si la course ne s’affichait pas comme course écologique, développement durable et autre… De belles banderoles jalonnent la course et dessus il y a marqué : “acheter mieux”. Notre sang ne fait qu’un tour ! Et mes valeurs partent en live croisade !!! Le t-schirt offert par la Transbaie 2015 est un basique t-shirt acheté en lots par GILDAN, Société Anglaise, au tarif de 2 euros la pièce. Chacune des 1200 victimes du Raza Plana était payée 2 euros par jour pour fabriquer ces t-shirts. J’hésite… puis nous décidons d’en parler aux organisateurs… qui sont à cran car avec cette histoire de changer en temps réel tous les t-shirts, ben, les coureurs rouspètent… alors vous pensez bien que notre sujet du Raza Plana et de ses 1200 victimes leur passe un poil au dessus de la tête !!! Je ne garde pas le t-shirt. Point. Mais nous n’allons pas nous saboter la course pour cela.

Blanche Neige au champagne-pizza ! Nous voilà dans notre maison de blanche neige avec la coupette… et les pizzas. Tout va bien. Anniversaire oblige !!! Puis c’est la ballade dans les dunes avec Raymond et Fizou. Dunes, galets et chenaux… grands galops dans les chenaux pour Zouzou qui cherche toujours à choper les mouettes… puis roulade dans le sable… et une averse ! Nous rentrons tous les trois crados !!! Thierry nous accueille… euh… en grognant surtout en voyant l’état de la chienne !!! Nous rigolons comme des gosses pris en flag’ de bêtise et pas peu fiers de la bêtise !!! Un dernier thé et au lit.

Réveil aux aurores, ballade avec Zouzou dans les dunes. On reste dans les dunes. Pas question de retenter l’expérience des chenaux juste avant de laisser Zouzou seule dans le mobile home. Mais elle est ravie car le matin, les lapinoux sont de sortie… alors là mes amis, les lapinoux, c’est le bonheur du beauceron qui rentre exténué de sa sortie !!! Pour nous direction Saint Valéry !

Attente et course top !!! Après la classique heure d’attente sur la ligne de départ nous voilà partis. 3 km en ville, et hop plongeon dans la vase. Alternance vase, chenal, sable, chenal, vase… La misère. Les papattes collent, la vase colle, les chenaux sont pleins de flotte… Au bout d’une heure, nous n’avons toujours pas atteint la mi-course… c’est à dire 8 km !!! Enfin le Crotoy… ils ont trouvé le moyen de nous mettre une côte. Et hop redescente vers la mer. La tête de course est arrivée et il nous reste la moitié du parcours. Rechenal, revase… Dernière grimpette dans la boue et hop… arrivée la main dans la main.

3 pizzas (on n’avait rien prévu !!!) et 2 bières (ça on a toujours avec nous !!!) plus tard, douches et retour vers Carrières… Dans le “Fourrrgone” nous refaisons la course et surtout… nous parlons de la semaine prochaine… Notre échéance du semestre : 24 heures en équipe avec Raymond qui a la crève, Sylvain qui sort de 4 semaines de plâtre (il devrait être déplâtré mercredi !!!) et Régis qui s’est mis un coup dans l’œil… A ceux qui se demandent si je vais bien : la réponse est “oui, nickel” et à ceux qui se demandent si j’ai les chocottes de partir avec cette bande de fadas tout cassés, je réponds “même pas peur !!!”

Bref, voilà un chouette WE qui se termine et un autre qui s’annonce !!!

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *