La pause de Gérard pour nous faire réfléchir !

Mon texte n’est pas exactement un article. Plutôt une question. Une information que je cherche à retrouver après un incident récent.

1)       L’incident du témoin zélé

Je voyageais dans un autobus parisien articulé, véhicule lourd qui freine difficilement. Ce bus circulait dans une artère large coupée par de petites rues perpendiculaires. Ma place était à l’avant près de l’entrée. Une voiture venant d’une petite rue à droite, donc en principe prioritaire, a d’abord fait mine de s’arrêter puis a forcé le passage. Le bus n’a pas pu stopper pile et il y a eu accrochage. Un piéton qui passait par là s’est précipité, tendant sa carte de visite au conducteur de la voiture, proclamant haut et fort qu’il était prêt à fournir un témoignage accablant contre le chauffeur du bus. Ce témoin à charge exposait le chauffeur du bus à une lourde sanction, voire à un licenciement. Pourquoi s’acharner ainsi sur un homme qu’on ne connaît pas et qui ne vous a rien fait ? J’ai repensé alors à l’expérience de MILGRAM.

2)       MILGRAM et le poids de l’autorité

Vers 1960, MILGRAM a réalisé une série d’expériences destinées à montrer les limites d’obéissance d’un sujet à un ordre donné, y compris à un ordre criminel. L’expérience se réalise par un jeu de rôles qui met en scène trois personnes : l’autorité ou donneur d’ordres, l’élève ou victime, le correcteur ou sujet naïf.

L’autorité pose une question à l’élève. S’il répond correctement tout va bien. Sinon l’élève est puni. L’autorité ordonne alors au sujet naïf d’infliger une décharge électrique à l’élève. Les décharges sont censées être d’intensité variable, certaines étant dangereuses ou mortelles. Les décharges sont fictives : l’autorité et l’élève sont des comédiens qui simulent. L’élève surjoue en poussant des hurlements et en feignant d’être la proie de gesticulations désarticulées. Le sujet naïf croit à tout moment qu’il électrocute véritablement sa victime à chaque pression sur le poussoir, d’autant plus qu’on lui a infligé personnellement, en début d’expérience, une faible décharge électrique pour qu’il mesure l’effet produit.

MILGRAM a démontré que près de 65% des sujets naïfs testés, sous prétexte qu’ils en avaient reçu l’ordre, étaient prêts dans certains cas à infliger des décharges dangereuses à l’élève. Ce qui est déjà inquiétant. Mais il y a plus grave encore.

3)       Voici ma question.

J’ai lu un jour, j’en suis sûr mais je ne parviens pas à remettre la main sur ma source, que certains sujets naïfs de MILGRAM étaient allés plus loin que ce qu’on leur demandait. Le sujet naïf n’hésitait pas sans en avoir reçu l’ordre préalable à infliger des décharges électriques de sa propre initiative au pauvre élève. Comme ça, sans raison, par cruauté gratuite. Le témoin à charge de l’accident d’autobus ressemblait à ces gens-là.

Voici ma question, amies et amis de la pause : auriez-vous eu vent de pareille information ? MILGRAM et ses successeurs ont-ils publié quelque chose à ce propos ? Cette information, si elle est avérée, est importante. Cette pulsion criminelle pourrait constituer un risque psycho social latent menaçant à tout moment la vie d’une équipe, d’une entreprise ou d’un groupe social donné.

Je suis impatient de connaître votre retour d’informations. Merci de tout ce que vous pourrez m’apprendre sur le sujet.

Gérard

1 réponse
  1. Muriel
    Muriel dit :

    Bonjour Gérard, je n’ai pas la réponse à ta question mais suis passionnée par le sujet… tu le rends en plus bien vivant avec cet exemple. Est ce une relation à l’autorité ou au “pouvoir sur” l’autre… je ne sais pas. Mais regardons les gens qui par exemple deviennent des tortionnaires de ceux qu’ils ne connaissent pas et dont ils sont les homologues lorsqu’on leur donne une once de pouvoir. Je pense en particulier à des bénévoles sur des événements et manifestations : ils ont un brassard, un sens interdit et sont là pour aider… ils sont les premiers à enquiquiner les voisins (qui sont aussi parfois leurs potes !!!) ce jour là… ils utilisent abusivement un pouvoir ponctuel pour affirmer je ne sais quoi !!! Bref beau sujet à creuser et je vais regarder ce que je peux trouver…

    Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *