Tous les ans, les villageois organisaient une course différente pour les grenouilles de l’étang. Cette année là, il fallait arriver au sommet d’une vieille tour.Toutes les grenouilles de l’étang se rassemblèrent et prirent le départ.

Une fois la course engagée, les villageois ne croyaient pas possible que les concurrentes atteignent la cime de la tour. Et toutes les phrases que l’on entendit furent : « Impossible ! Elles n’y arriveront jamais ! » et on pouvait encore entendre ci et là :« Leur physionomie ne leur permet pas d’y arriver ! »,« Elles vont se dessécher avant d’y arriver »,… Les grenouilles commencèrent à se décourager les unes après les autres.

Toutes, sauf quelques unes qui, courageusement, continuèrent à grimper. Et les gens continuèrent à crier : « Vraiment pas la peine ! Personne ne peut y arriver, regarde, elles ont presque toutes abandonné ! » Et les dernières grenouilles s’avouaient vaincues, sauf une qui continuait de grimper envers et contre tout.Seule et au prix d’un énorme effort, atteignit la cime de la tour…

Les autres, stupéfaites, voulurent savoir comment elle y était arrivée.L’une d’entre elles s’approcha pour lui demander comment elle avait réussi l’épreuve. Et elle découvrit… qu’elle était sourde !

ane

Un paysan se rend au marché avec 3 de ses ânes pour vendre sa récolte.

La ville est loin, au moins trois jours de marche. Le premier soir, il s’arrête pour bivouaquer à proximité de la maison d’un vieil ermite. Au moment d’attacher son troisième âne, il réalise qu’il lui manque une corde.
« Il faut absolument que j’attache mon âne se dit-il, sinon demain, il se sera sauvé dans la montagne ! »

Après avoir solidement attaché les 2 autres, Il monte sur son âne et se dirige vers la maison du vieil ermite. Arrivé, il demande au vieil homme s’il n’aurait pas une corde à lui donner. L’ermite ne possède rien car il a depuis longtemps fait vœux de pauvreté et n’a donc pas la moindre corde. IL s’adressa alors au paysan et lui dit : “Retournes à ton campement et comme chaque jour fait le geste de passer une corde autour du cou de ton âne et n’oublie pas de faire comme si tu l’attachais à un arbre.” Et n’ayant pas d’autre solution, le paysan fait exactement ce que lui conseille le vieil homme.

Le lendemain dès qu’il se réveille, le premier regard du paysan est pour son âne. Il est soulagé de voir qu’Il est toujours là !

Après avoir chargé les 3 ânes, il décide de se mettre en route, mais là surprise, le troisième âne, celui qui n’avait pas été attaché pendant la nuit refusait de bouger. Le paysan a beau tirer sur son âne, le pousser, rien n’y fait.. L’âne refuse de bouger d’un pouce.

Désespéré, le paysan retourne voir l’ermite et lui raconte sa mésaventure.
« As-tu pensé à enlever la corde? » lui demanda l’ermite ? .
« Mais il n’y a pas de corde ! » répondit le paysan.
« Pour toi oui, mais pour l’âne…il y a une corde »
Le paysan retourne au campement et d’un ample mouvement, il mime le geste de retirer la corde du cou de l’âne et de l’arbre. L’âne le suit alors sans aucune résistance.

Ne vous moquez pas de cet âne ! Nous oublions que nous sommes également prisonniers de nos manières habitudes de penser, de ressentir, de faire, ou parfois même, esclaves de vos croyances ! Demandez-vous quelle corde invisible vous empêche de progresser vers la réalisation de vos objectifs ?

 

DSC04066

Comme chacun sait, twitter c’est 140 caractères… Alors expliquer à mes followers bienveillants ce qu’ils vont trouver dans mes tweets… pas facile ! En plus, Hervé Monier m’a référencée dans les 150 twittos de la com et du marketing à suivre cette année ! Oups… c’est à la fois un grand honneur et en même temps maintenant, faut être à la hauteur !!! (Merci Hervé !!! Rires !)

Je le fais ici… D’abord, soyez les bienvenus !!!

Dans mes tweets, vous trouverez les liens vers les papiers postés sur le moment de la pause, mon blog pro-perso ou sur l’autre blog celui de la crise : Com2crise-le blog

Vous trouverez des liens vers mes sites quand je mets des nouveautés (c’est pas souvent !!!) : decrochezlalune.com, le site du développement personnel et de l’efficacité professionnelle et com2crise.com le site de la prévention, gestion et communication de crise…

Parfois je pique des coups de colère, je mets des blàmes et des mauvais points, mais le plus souvent vous aurez mes réveils, mes levers de soleil dans le pays des impressionnistes et mes souhaits de belle journée…

Vous aurez aussi mes coups de cœur quand je vis des moments chouettes avec mes groupes…

Vous aurez mes croisades dans la protection animale : contre les animaux dans les cirques, contre la corrida, contre le massacre des dauphins à Taiji-Japon (nous en avons encore pour un mois de massacre… )

Vous lirez mes critiques de films, livres…

Vous aurez aussi mes parcours de course à pieds, mes raids, marathons, courses en équipe, ou les opens de squash…

Vous aurez des nouvelles de MON bassin d’Arcachon avec son côté Nord et son côté Sud…

Bref, certes je suis une formatrice, consultante, coach, mais je suis surtout une femme qui aime la vie sous toutes ses formes et qui aime cultiver enthousiasme et optimisme, en équipe ou avec son homme et sa chienne.

Alors si mes tweets vous font plaisir et vous apportent un mini rayon de soleil… Restez dans ma twistophère !!! Vous y êtes les bienvenus.

DSC05471Un groupe de jeunes gens étudiaient en géographie les 7 merveilles du monde.

À la fin d’un cours, le professeur demande aux étudiants de faire une liste de ce qu’ils croient être aujourd’hui les 7 merveilles du monde. Sauf quelques désaccords, les étudiants ont pour la plupart écrit sur leur feuille de réponse :

1- Les Pyramides d’Égypte
2- La grande muraille de Chine
3- Le Taj Mahal en Indes
4- Les statues de l’Île de Pâques
5- Les pyramides de Chichen Itza au Mexique
6- Le Colisée de Rome
7- L’Alhambra en espagne

Tout en recueillant les réponses, le professeur aperçoit une jeune fille bien tranquille qui n’a pas encore commencé sa réponse, alors, il lui demande gentiment si elle éprouve quelque difficulté avec cette liste à rédiger.

La jeune fille lui répond : “Oui, en effet; je ne peux vraiment pas me décider, il y en a tellement.”
Le professeur de lui répondre : “Dis-moi ce que tu as trouvé, et je pourrai peut-être t’aider”
La jeune fille hésite, puis commence à écrire :

1- Voir
2- Entendre
3- Toucher
4- Sentir

Elle hésite encore un peu puis continue avec:

5- Courir
6- Rire
7- Aimer

Jordanie (106)A l’entrée d’un village, un vieux sage se reposait près d’un puits.

Arrive un pèlerin qui veut s’installer dans le village. Il demande au vieux : “Dis-moi comment sont les gens de ton village ? J’aimerais bien m’installer ici. Où j’étais avant, les gens sont méchants et médisants. C’est pourquoi je suis parti ?”

“Les gens sont les mêmes ici”, répond le sage. Et le pèlerin passe sa route.

Arrive un second pèlerin. “Comment sont les gens de ton village ?” demande-t-il à son tour au vieux sage.

“Comment étaient les gens que tu as côtoyés jusque là ?” Répond le sage.  “Très gentils et serviables. J’ai eu de la peine à les quitter.” dit le pélerin.

“Et bien, les gens sont les mêmes ici.” indique le vieux sage.

Un jeune du village a assisté aux conversations. “Je ne comprends pas, dit-il au sage, à l’un tu dis que les gens sont méchants, à l’autre qu’ils sont bons.”

Et le sage répond : “Les gens sont comme nous les voyons !”

majoretteTill l’espiègle chemine avec son baluchon qui rassemble ses biens terrestres. Une voiture à cheval arrive à toute allure à sa hauteur. le cocher, l’air pressé l’interpelle : “Elle est loin la ville la plus proche ?”
– Une demi heure si vous roulez doucement, une demi journée si vous roulez vite ! Répond Till.
– Quel sot, déclare le cocher en empoignant son fouet pour faire galoper ses chevaux encore plus vite.
Till l’espiègle poursuit son chemin. La route est parsemée de nids de poule. Une heure plus tard, il rejoint la voiture renversée dans le fossé. L’essieu avant est brisé. Le cocher tente de le réparer, en poussant des jurons. Il jette un regard accusateur à Till, qui lui dit :”je vous avais prévenu, une demi heure, si vous roulez doucement…”

Extrait de Prendre son temps pour en gagner, de Lothar J. Seiwert

arche002Une pause avec Noé…

Tout ce que j’ai vraiment besoin de savoir, je l’ai appris de l’Arche de Noé…

  • Ne manquez pas le bateau.
  • N’oubliez pas que nous sommes tous dans le même bateau.
  • Planifiez à l’avance – il ne pleuvait pas quand Noé a construit l’Arche.
  • Restez en forme – quand vous aurez 600 ans, quelqu’un pourrait vous demander de faire quelque chose de vraiment important.
  • N’écoutez pas les critiques, contentez-vous de faire ce qui doit être fait.
  • Pour votre sécurité, voyagez deux par deux.
  • Deux têtes valent mieux qu’une.
  • Bâtissez votre futur sur de hautes terres.
  • La vitesse n’est pas toujours un avantage; après tout, les escargots étaient dans le même bateau que les guépards.
  • Quand vous êtes stressé, flottez un peu.

Rappelez-vous : des amateurs ont construit l’Arche de Noë, des professionnels ont construit le Titanic !
Rappelez-vous qu’à l’intérieur de l’Arche de Noë les termites et vermines étaient un plus grand danger que la tempête à l’extérieur.

Ce n’est pas de moi… mais j’ai adhéré ! Si vous me retrouvez la source, je me fais un plaisir de l’ajouter.

Foulees Touaregues 07 194Un groupe de jeunes gens étudiaient en géographie les 7 merveilles du monde.
À la fin d’un cours, le professeur demande aux étudiants de faire une liste de ce qu’ils croient être aujourd’hui les 7 merveilles du monde.
Sauf quelques désaccords, les étudiants ont pour la plupart écrit sur leur feuille de réponse :

  1. Les Pyramides d’Égypte
  2. La grande muraille de Chine
  3. Le Taj Mahal en Indes
  4. Les statues de l’Île de Pâques
  5. Les pyramides de Chichen Itza au Mexique
  6. Le Colisée de Rome
  7. L’Alhambra en espagne

Tout en recueillant les réponses, le professeur aperçoit une jeune fille bien tranquille qui n’a pas encore commencé sa réponse, alors, il lui demande gentiment si elle éprouve quelque difficulté avec cette liste à rédiger.
La jeune fille lui répond : “Oui, en effet; je ne peux vraiment pas me décider, il y en a tellement.” Le professeur de lui répondre : “Dis-moi ce que tu as trouvé, et je pourrai peut-être t’aider”
La jeune fille hésite, puis commence à écrire :

  • Voir
  • Entendre
  • Toucher
  • Sentir

Elle hésite encore un peu puis continue avec:

  • Courir
  • Rire
  • Aimer.

Faucon crécerelle Falco tinnunculus Common KestrelLe roi d’un pays lointain reçut, un jour, deux jeunes faucons en offrande qu’il remit sans tarder au fauconnier pour qu’il les dresse.

Au bout de quelques mois, le roi demanda au maître fauconnier des nouvelles concernant le dressage des deux précieux oiseaux.

Celui-ci l’informa qu’un des deux faucons répondait parfaitement au dressage, mais que l’autre n’avait pas bougé de la branche où il l’avait posé le premier jour. Le roi fit venir des guérisseurs pour qu’ils voient le faucon, mais aucun d’eux n’arriva à faire voler l’oiseau. Il confia alors la mission aux membres de la cour, mais rien de plus ne se passa.

Désespéré, le roi décida de faire savoir à son peuple qu’il donnerait une superbe récompense à la personne qui arriverait à faire voler le faucon. Et dès le lendemain matin, il vit le faucon en train de voler élégamment devant les fenêtres du palais.

Le roi dit à sa cour : « Amenez-moi l’auteur de ce miracle ! » Et un modeste paysan se retrouva alors devant lui.

Le roi lui demanda : « C’est toi qui a fait voler le faucon ? Comment as-tu fait ? Est-ce que tu es magicien ? Intimidé, le paysan dit au roi : « Ce n’est pas de la magie ni de la science, Majesté, j’ai juste coupé la branche et le faucon a volé. Il s’est rendu compte qu’il avait des ailes et il a commencé à voler. »

La légende raconte que depuis ce jour, le faucon vola librement et sans restriction aucune. Le roi prenait simplement plaisir à le regarder.

Et vous, quelle est cette branche à laquelle vous vous êtes accroché pour vous empêcher de vous envoler ?

etoile-mer

La pause d’une étoile.

Alors qu’il marchait à l’aube sur la plage, le vieux vit devant lui un jeune homme qui ramassait des étoiles de mer et les jetait à l’eau.

Il finit par le rejoindre et lui demanda pourquoi il agissait ainsi. Le jeune homme lui répondit que les étoiles de mer mourraient s’il les laissait là jusqu’au lever du soleil.

« Mais la plage s’étend sur des kilomètres et il y a des millions d’étoiles de mer, répliqua-t-il. Quelle différence cela va-t-il faire ? »

Le jeune homme regarda l’étoile de mer qu’il tenait dans sa main et la lança dans l’écume. Il répondit : « Cela fera une différence pour celle-ci. »